Faire un CV gagnant à coup sûr !

Vous voulez apprendre à faire un CV (curriculum vitae), l’améliorer ou tout simplement le mettre à jour ?

Bravo, vous lisez le bon article !

Peu importe votre âge ou votre niveau d’expérience, un CV doit faire ressortir au mieux vos compétences afin de pouvoir se démarquer et obtenir un entretien d’embauche. Et savoir faire un bon CV, cela s’apprend !

Au cours de mon expérience professionnelle, j’ai eu l’occasion de diriger des réunions de groupes pour des demandeurs d’emploi cadres. Et j’ai pu faire plusieurs constatations :

  • Contrairement aux idées reçues, les personnes expérimentées étaient les plus nombreuses à ces entretiens et cherchaient à mettre leur CV au goût du jour.
  • Les CV que l’on me montrait se ressemblaient énormément sur la forme.
  • Ces CV comportaient pour la plupart le même type d’erreurs de contenu.

Finalement, ces personnes ne recevaient que très peu de retours de la part des recruteurs.

 

Pourquoi de tels constats?

Le monde étant en perpétuelle évolution, les entreprises et donc les RH le sont aussi. Depuis l’avènement d’internet, le nombre de postulations a fortement augmenté et les recruteurs  en reçoivent chaque jour davantage.  De plus, les techniques évoluent toujours plus vite, les entreprises et notamment les recruteurs sont toujours au point. Ainsi, votre modèle de CV type d’il y a 10 ans voire même 5 ans, c’est fini ! Pareil pour les CV qui ne sortent pas du lot ou comportant des erreurs, ils seront survolés sans intérêt.

Il faut savoir que lorsque le recruteur parcourt des CV, il les classe suivant 3 catégories :

  1. Le premier lot correspond aux CV qui intéressent l’entreprise et qui déboucheront sur un entretien.
  2. Le deuxième lot correspond aux CV qui sont intéressants pour l’entreprise mais pas dans l’immédiat. Ces derniers viendront alimenter la base de CV de l’entreprise et seront diffusés en interne sur d’autres services potentiellement intéressés
  3. Le dernier lot correspond aux CV jugés sans intérêt.

Il est donc indispensable de mettre en évidence tous ses atouts pour faire partie du premier lot ou au moins du deuxième lot.

 

Mais alors, qu’attend le recruteur lorsqu’il est face à votre CV ?

 AUJOURD’HUI, votre CV doit être comme VOUS, UNIQUE ! Il n’est donc pas un document à prendre à la légère. C’est un document essentiel de votre dossier de candidature. C’est le premier contact que le recruteur aura avec vous. Nous allons voir comment le constituer afin qu’il puisse vous permettre d’obtenir des entretiens d’embauche.

 

  Bien construire son CV

Pour mener à bien la construction de votre CV, vous devez suivre des méthodes et respecter un certain nombre de règles. Sans parler de sa forme, vous devez vous poser la question suivante : à qui s’adresse mon CV ? Cela permettra alors de dégager un plan de réflexion et ainsi d’orienter sa rédaction afin de mieux vous adapter au recruteur. Vous voici maintenant prêt à construire votre CV.

 

Le CV a pour objectif de vous présenter en tant que personne mais également en tant que professionnel.

Dites-vous que votre CV c’est VOTRE carte de visite. Il a donc pour principale mission de présenter:

  1. Votre État civil
  2. Vos compétences
  3. Votre expérience professionnelle
  4. Votre formation
  5. Vos centres d’intérêts

Selon votre parcours de vie, certaines rubriques seront à mettre davantage en avant, nous reverrons cet aspect plus en détail par la suite.

Il est important de ne pas faire de répétition d’une rubrique à l’autre sous peine d’ajouter de la confusion à votre CV.

 

Les informations à donner pour que le recruteur ait envie de vous contacter.

Le CV est le sésame pour décrocher un rendez-vous. Etre motivé c’est bien, avoir en plus les compétences c’est beaucoup mieux. Pour cela, le recruteur doit au 1er coup d’œil :

  1. Etre informé du métier que vous recherchez (reprenez le titre du poste dans l’annonce ou mettez le nom du poste que vous recherchez. Attention : utilisez un titre clair !)
  2. Pouvoir identifier facilement le diplôme qui l’intéresse.
  3. Connaître vos expériences professionnelles (stages, emplois) et les sociétés avec lesquelles vous avez travaillées. Vous devez également faire ressortir les résultats obtenus et les actions mises en place (création de produits etc..).
  4. Il doit pouvoir identifier vos compétences, et surtout celles correspondantes au poste convoité (facultatif selon la forme du CV)
  5. Il doit pouvoir trouver facilement vos coordonnées pour vous contacter.

En mettant ces éléments en évidence, vous permettez ainsi à votre recruteur de vous distinguer dans la masse de CV qu’il a étudié.

N.B : Lorsque vous résumez vos différentes expériences, utilisez des verbes d’action à l’infinitif pour être plus percutant.

 

Rendez les informations importantes de votre CV visibles afin que le recruteur perçoive d’un seul coup d’œil que vous êtes la personne dont il a besoin.

Pour  que le recruteur trouve aisément ces informations, vous devez avoir rédigé CV avec une présentation soignée, bien structurée et aérée.  Sachez que les services RH reçoivent jusqu’à 150 CV par jour et passeront donc moins d’1 minute dessus !

 A retenir : Un CV donne un aperçu de votre professionnalisme, s’il est structuré et bien rédigé, il montrera que vous êtes une personne organisée, méthodique et rigoureuse (surtout si vous avez évoqué ces qualités dans la lettre de motivation), d’où l’importance de bien le travailler.

 

Valorisez aussi vos périodes d’inactivité.

Il peut arriver, au cours de votre carrière, que vous aillez des périodes sans travail. Avec quelques astuces, vous pouvez camoufler ces « trous » voir même en tirer profit. Effectivement, les recruteurs ont un regard avisé pour détecter une interruption dans votre parcours professionnel, et cela peut amener certaines interrogations qui pourraient s’avérer délicates au cours de l’entretien.

Si ces interruptions sont de courte durée vous pouvez écrire les années plutôt que les mois. Ainsi une interruption de deux mois ne sera pas visible par le recruteur.

Si vous étiez sans travail pour une période plus importante, il est conseillé de préciser une activité que vous avez réalisée pendant cette période aussi anodine soit-elle. Cela montrera aux recruteurs que vous êtes resté actif et donc que vous n’avez pas subi cette période de chômage. Vous pourrez alors expliquer ces interruptions lors de votre entretien.

 

 A chaque parcours son CV

Pour la mise en page et la mise en forme d’un CV, vous avez plusieurs alternatives, qui vont dépendre de votre expérience, de votre secteur d’activité et du poste visé.

Astuce : Mettez-vous à la place du recruteur, et imaginez comment vous percevriez votre propre CV : cela nécessite de prendre du recul et éventuellement de consulter d’autres CV dans le même secteur.

 

Premier emploi ou changement d’orientation, utilisez le CV dit « fonctionnel »  ou par « compétences »

  • Objectif : faire référence à vos différentes compétences. Ce type de CV est intéressant pour la recherche d’un premier emploi. Il est également utile quand vous changez d’orientation professionnelle ou si vous avez des périodes d’activités qui ne sont pas consécutives.
  • Forme : Faites une liste de vos compétences / connaissances (pour un junior) par catégorie, par exemple « management d’équipe » ou « gestion de projet » mais cela peut être aussi par matière « droit », « commerce »… C’est la partie principale à placer juste en dessous de votre titre. Le recruteur doit se focaliser sur là dessus et pouvoir déceler rapidement les compétences et les connaissances transversales d’un métier à l’autre.

 

Profils expérimentés utilisez le CV « chronologique »

  • Objectif : mettre en valeur la progression de votre parcours professionnel. Cela est intéressant lorsque le poste à pourvoir est proche de votre dernière fonction.
  • Forme : vous présentez vos postes ou vos formations du plus récent au plus ancien.

Pour chaque poste, ajoutez les actions que vous avez menées et les résultats obtenus (chiffres, réalisations). Mettez particulièrement en valeur  votre dernière fonction occupée.

 

Pour les compétences spécifiques utilisez les CV « mixte »

  • Objectif : faire un CV personnalisé selon votre parcours. Il s’adresse aux personnes qui ont des compétences spécifiques et qui veulent mettre en avant la façon dont elles ont été acquises (métier peu répandu, technologie spécifique). Ce type de CV vous conviendra parfaitement si vous avez eu des expériences professionnelles riches et variées.
  • Forme : il n’y a pas de ligne directrice stricte ici. C’est vous qui choisissez. Concentrez-vous sur vos points forts et votre potentiel professionnel. En plus de vos emplois et de votre expérience scolaire, vous pouvez choisir d’inclure vos compétences (classiques et spécifiques), vos récompenses / vos réalisations, mais aussi vos éventuelles participations à des œuvres caritatives ou toutes autres activités particulières pouvant vous démarquer des autres.

 

En conclusion

Le CV est votre image de marque, votre argument de vente auprès des entreprises. Il est important de redessiner son CV en fonction du type de poste visé. Effectivement un CV ciblé plaisant et facile à lire augmente vos chances d’être contacté pour un entretien.

La règle d’or pour réussir son CV est la suivante : comprendre parfaitement les besoins de l’entreprise qui cherche à recruter. Cela vous permettra de structurer au mieux votre CV. Cette compréhension doit être basée sur une recherche ACTIVE faite sur l’entreprise ciblée. C’est à dire déterminer quels sont ses besoins, ses marchés, son environnement concurrentiel.

N.B : N’hésitez pas à faire relire votre CV !

 

Révélez-vous!

Workattitude.

De quoi auriez-vous besoin pour créer un CV gagnant à coup sûr ?

 



Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *